Jeunesses Malheureuses Jeunesses Dangereuses: L'éducation Spécialisée En Seine-maritime Depuis 1945

Jeunesses Malheureuses Jeunesses Dangereuses: L'éducation Spécialisée En Seine-maritime Depuis 1945

Présentation de l'éditeur La Libération est marquée par une très forte inquiétude des pouvoirs publics face à la délinquance juvénile et, plus largement, face à la jeunesse en difficulté; elle révèle ainsi les fortes perturbations, voire les traumatismes subis au cours de la Seconde Guerre mondiale. Cette prise de conscience se traduit par un appareil législatif affirmant la primauté des conceptions éducatives sur les principes répressifs. Faute de moyens financiers notamment, l'Etat s'appuie au niveau national sur le secteur privé, disposant traditionnellement d'une certaine expérience dans le domaine et de réseaux prompts à soutenir ces oeuvres. Or, la Seine-Inférieure, fortement ébranlée par les séquelles de la guerre, souffre, de surcroît, d'un équipement très insuffisant pour affronter les besoins en matière de prise en charge des mineurs délinquants et en danger. Toutefois, le milieu associatif réussit à rattraper son retard avec l'aide, en particulier, de personnalités locales dont le rôle est déterminant au sein des conseils d'administration. Tout au long de cette période, les établissements spécialisés affinent leurs méthodes et leurs projets pédagogiques grâce aux progrès de la formation des éducateurs et en s'ouvrant aux autres spécialistes de l'enfance. Dès les années 1970, l'évolution du profil des pensionnaires et les critiques qui se développent à l'encontre de l'hébergement classique, ainsi que le climat de restriction budgétaire mais aussi de décentralisation modifient de fait les rapports entre l'Etat et le secteur privé dont les caractéristiques ont désormais peu à voir avec les premières années d'expérimentation. Biographie de l'auteur Sophie Victorien, docteure en histoire contemporaine de l'université de Rouen, est secrétaire de rédaction du portail Criminocorpus et chargée de recherche post-doctorale dans le cadre du programme de recherche ANR Sciencepeine \" Sciences, savoirs et exécution des peines en France au xxe siècle \". Ses travaux portent sur la justice des mineurs et leur prise en charge. Cet ouvrage est issu de sa thèse, récompensée par le Prix 2010 du Comité d'Histoire de la Sécurité sociale.

Il n'y a plus d'offres disponibles pour ce produit. 😩

💆 Détendez-vous... vous trouverez peut-être votre bonheur parmi nos produits reconditionnés dans la catégorie Tous les produits ou parmi nos produits Sophie victorien reconditionnés.

On assure vos arrières !

Les marchands sélectionnés par Reepeat ont été choisis pour leur qualité de service et leur sérieux.
Voici les 3 conditions minimales requises pour qu'un produit soit référencé sur Reepeat. 🧐

Produit garanti

Inspectés par des professionnels

Les produits reconditionnés que nous sélectionnons sont testés, inspectés et remis en état par des professionnels.

Produit garanti

Produits garantis 6 à 36 mois

Si le produit présente des dysfonctionnements pendant la période de garantie, il est remplacé gratuitement.

Produit garanti

Retour sous 14 jours minimum

Essayez le produit chez vous pendant au moins 14 jours. S'il ne vous convient pas, renvoyez-le au marchand.